Les conférences internationales

Education, Environnement et Santé


  17 et 18 juin 2004
  Institut Pasteur, Paris
  Santé et environnement

L'amélioration des facteurs environnementaux apparaît comme l'une des clés de la santé des populations. Des actions d'éducation adaptées permettent d'optimiser l'efficacité. Elles jouent un rôle déterminant dans le développement. Au Sommet de Johannesburg en 2002, le lien fondamental entre l'accès aux services essentiels, tels que l'eau potable, l'assainissement et la santé, a été au cœur des débats sur le développement durable. Dans ce contexte, l'Institut Veolia Environnement, en liaison avec l'Institut Pasteur, a organisé en juin 2004 une conférence sur le thème « Education, Environnement et Santé », réunissant 24 spécialistes internationaux afin de déterminer quels étaient les enjeux prioritaires et de proposer un programme d'actions. 

Une approche coordonnée portant sur l’environnement, la santé et l’éducation pourrait éviter de très graves désordres, et avoir des conséquences très positives sur l'économie.

24 intervenants internationaux

360 participants

2 journées d'échange

Les 24 intervenants internationaux

Hélène AHRWEILER, Ancien Recteur de l’Académie de Paris, Présidente de l’Université de l’Europe
Historienne, Hélène Ahrweiler est docteur en histoire et docteur ès lettres, Professeur à la faculté des lettres de Paris (Sorbonne) depuis 1967. Elle a présidé l’Université de Paris I (1976-1981) puis été Recteur de l’Académie
de Paris (1982-1989) et Vice-Présidente du conseil supérieur de l’Education Nationale (1983-1989). Elle a également présidé la Maison des sciences de l’homme (1982-1989) puis le Centre national d’art et de culture
Georges Pompidou (1989-1991). Elle est aujourd’hui Présidente de l’Université de l’Europe, Membre correspondant de l’Académie Britannique, de l’Académie d’Athènes, de l’Académie des Sciences de Berlin et de Bulgarie, Membre associé de l’Académie Royale de Belgique. Hélène Ahrweiler est aussi experte auprès de l’UNESCO pour les sciences sociales et humaines. Enfin, elle est actuellement Présidente du conseil d'administration du Centre culturel européen de Delphes et du
Théâtre national de Grèce. Auteur de différents ouvrages consacrés à l'Europe et à Byzance (elle est Présidente d’honneur de l’Association internationale des études byzantines), Hélène Ahrweiler est Docteur honoris causa des universités de Londres, Harvard, Belgrade, New York, Haïfa, Lima, New Brunswick, de l'université américaine de Paris et de l’Ecole des hautes études en sciences politiques et sociales d’Athènes.
Ken CAPLAN, Directeur du Building Partnerships for Development in water and sanitation
Directeur de Building Partnerships for Development in Water and Sanitation. Ken Caplan dirige le BPD, une petite organisation à but non lucratif qui apporte son soutien et participe à des partenariats entre différents secteurs pour contribuer aux Objectifs de Développement du Millénaire dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Actuellement, il enseigne à l’Université de Cambridge (Cross-Sector Partnership Course). Avant de s’installer au Royaume-Uni en 1998, il a travaillé en Thaïlande et au Vietnam pendant 8 ans avec des bailleurs de fonds et des ONG sur des sujets tels que l’infrastructure urbaine, l’inclusion sociale et le partenariat dans le domaine des normes de travail. Ken Caplan est titulaire d’un Master’s degree (International Development) et d’un diplôme de Bachelor of Science (Foreign Service).
Georges CHARPAK, Prix Nobel de Physique, membre de l’Académie des Sciences et du CERN
Physicien français, Ingénieur de l’Ecole des Mines de Paris, Georges Charpak s’oriente vers la recherche en entrant en 1948 au centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il travaille au Collège de France (1948- 1955), auprès de Frédéric Joliot. En 1959, il rejoint à Genève le CERN (Conseil Européen de Recherche Nucléaire). C’est là qu’il conçoit de nouveaux types de détecteurs de particules, dont la chambre proportionnelle multifils, ou “chambre de Charpak” (1968) qui permet de reconstituer à grande vitesse la trajectoire d’une particule élémentaire. La rapidité, la fiabilité et la capacité de traitement des “chambres de Charpak” ont permis en particulier d’étudier des évènements très rares produits lors des interactions entre particules de grande énergie. Depuis 1980, Georges Charpak étudie l’application de ses appareils en biologie et en médecine, en particulier dans le domaine de l’imagerie médicale. Il est entré à l’académie des sciences en 1985 et a obtenu le prix Nobel de physique en 1992.
William C. CLARK, Professeur de Politique Publique et Développement Humain, Université de Harvard
William C. Clark est titulaire de la chaire “Harvey Brooks” (International Science, Public Policy and Human Development) à la “John F. Kennedy School of Government” de l’Université de Harvard. Biologiste de formation, il enseigne et fait de la recherche sur les politiques scientifiques et technologiques pour le développement. Il est membre de l’Académie Nationale des Sciences des Etats-Unis et a obtenu le Prix MacArthur ainsi que le Prix Humboldt (Allemagne).
William DAB, Directeur Général de la Santé, Ministère de la Santé, France
Professeur titulaire de la chaire “Hygiène et sécurité” du Conservatoire Nationale des Arts et Métiers, William Dab est médecin, ancien Interne des Hôpitaux de Paris. Docteur es Sciences (Épidémiologie). Il a travaillé à l'Observatoire Régional de Santé d'Ile-de-France puis il a enseigné l'évaluation des risques à l'École Nationale de la Santé Publique. Il a été Directeur - Adjoint du Service des Études Médicales d'EDF-GDF et délégué général de l'Association Pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique. Ses travaux personnels ont porté sur la surveillance épidémiologique, les conséquences du terrorisme, le sida et les risques liés à l'environnement (rayonnements, sols, climatisation, eaux chaudes sanitaires, qualité de l'air extérieure et intérieure). Il est l'auteur de trois livres et d'une centaine de publications scientifiques.
Harvey V. FINEBERG, Président de l'Institut de Médecine des Etats-Unis
Après avoir été Doyen de la Faculté de Santé Publique de Harvard pendant 13 ans, Harvey Fineberg a été nommé Principal de l'Université de Harvard de 1997 à 2000. Spécialiste des politiques de santé et de l'analyse décisionnelle, il a consacré de nombreuses recherches à l'évaluation des technologies médicales, des vaccins et au développement des innovations en matière de santé. II a présidé la Société pour la prise de décision médicale. Par ailleurs, en tant que membre de l'Institut de Médecine, il a dirigé de nombreuses études dans plusieurs domaines (Sida, technologies médicales et risques dans la société).

Ouvrages récents :
  • Society's Choices : social and ethical decision making in biomedicine (1995) ;
  • nnovators in Physician Education : the process and pattern of reform in North Americans medical schools (1995) ;
  • AIDS : prevention through education : a world view (1993)
Paul-Louis GIRARDOT, Président de l’Institut Veolia Environnement
Après avoir été distributeur d’eau au Maroc de 1958 à 1963, cet ancien élève de l’Ecole Polytechnique et Ingénieur des Ponts et Chaussées entre en 1964 à la Compagnie Générale des Eaux où il fait toute sa carrière et dont il est Directeur Général de 1981 à 1998. Il est actuellement membre du conseil d’administration de Veolia Environnement.
Tore GODAL, Secrétaire Exécutif de Global Alliance for Vaccines and Immunization
Secrétaire Exécutif de “Global Alliances for Vaccines and Immunization” (GAVI). Né en Norvège, il a reçu une formation en immunologie. Il a été le Directeur du Programme spécial PNUD/Banque mondiale/OMS de recherche et formation sur les maladies tropicales (TDR). Il a également été Directeur de Projet pour le lancement du programme de lutte contre le paludisme “Roll Back Malaria”, et conseiller spécial auprès de Grö Harlem Brundtland, à l’époque Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé. Au cours d’un entretien avec Emily Bass, Rédactrice en chef du rapport IAVI (initiative internationale de vaccins contre le sida), il expose les problèmes posés par la mise en place de programmes efficaces de vaccinations dans les pays en voie de développement. Il définit également les leçons que GAVI en a tirées et la façon dont elles pourraient s’appliquer de manière plus générale à de futurs programmes dans ce domaine, notamment ceux du GFATM et d’autres projets de diffusion de vaccins contre le sida.
Velvl W GREENE, Professeur Emérite d’Epidémiologie et de Santé Publique de l’Université Ben Gourion
Le Dr. Greene est né et a fait ses études au Canada. Il a servi dans le Royal Canadian Army Service Corps et a poursuivi ses études supérieures à l’Université du Minnesota. Il a enseigné la microbiologie, la santé publique et l’épidémiologie à des dizaines de milliers d’étudiants dans des universités du Canada, des Etats-Unis et d’Israël. Ses recherches ont surtout porté sur les infections nosocomiales et les moyens des les combattre, mais il a également été l’un des premiers participants au programme d’exobiologie de la NASA. Il a été le premier Directeur du “Lord Jakobovits Center for Jewish Medical Ethics”. Il habite Beersheva en Israël avec son épouse, Gail.
Pierre Marc JOHNSON, Ancien Premier Ministre du Québec, Conseiller spécial pour l’environnement
Pierre Marc Johnson est avocat et médecin de formation. Il s’est d’abord distingué par sa carrière politique (de 1976 à 1987, Pierre Marc Johnson a été membre de l’Assemblée Nationale du Québec et a occupé de nombreuses fonctions ministérielles avant de devenir Premier ministre en 1985) et depuis 1987, alors qu’il quittait la politique, par son engagement dans les questions de politiques publiques liées au développement durable. Avocat-conseil au cabinet Heenan Blaikie et administrateur de sociétés, il encadre des négociations et développe des partenariats commerciaux aux incidences internationales. Il a également été Président du Comité sur la politique étrangère de la Table Ronde Nationale sur l’Environnement et l’Economie au Canada de 1990 à 1997. Il est l’auteur de nombreux articles sur le phénomène de la mondialisation. Pierre Marc Johnson participe à de nombreuses négociations internationales sur les questions d’environnement et de développement : Rapporteur général à la conférence de Bergen (Norvège, 1991), Conseiller spécial du Secrétaire Général à la conférence des Nations-Unies sur l’environnement et le développement (Rio, 1992), Président du groupe de travail et Médiateur sur les questions financières de la Conférence des Parties de la Convention Internationale pour combattre la désertification (UNCCD) (1993-1997), chargé de mission en Afrique pour l’Organisation des Nations-Unies afin de mettre en oeuvre les premières étapes de la Convention. Il est Président du Comité décennal d’Evaluation de la Commission Nord-Américaine de coopération environnementale (2003). Il a été Conseiller expert pour diverses réunions préparatoires du G7 puis du G8 consacrées aux questions de développement durable. Il est un ancien membre du Conseil de l’Union Mondiale de la Nature (UICN). Il enseigne dans différentes Universités et est régulièrement invité à intervenir auprès d’associations professionnelles ou d’ONG européennes et américaines.
Jack T. JONES, Expert en Santé Scolaire auprès de l’OMS
Avant d’être à l’OMS, M. Jones a travaillé au “Centers for Disease Control and Prevention”(CDC) de 1967 à 2001. Il a effectué deux missions hors siège de 1967 à 1973 et de 1974 à 2001, il a travaillé au siège des CDC. A l’OMS, où M. Jones était détaché par les CDC en 1991, il était chargé d’une mission de promotion de la santé scolaire par des campagnes de santé publique. De 1995 à 2002, il était chef de l’équipe santé scolaire à l’OMS et, à ce titre, était chargé de renforcer les compétences de l’organisation dans ce domaine. Pendant cette période, l’équipe santé scolaire a lancé une série de documents d’information de l’OMS sur la Santé Scolaire, a mis au point une enquête mondiale sur la santé à l’école ainsi que le plan d’action et d’évaluation rapide de l’OMS. Elle a créé des réseaux et des alliances pour une action concertée, a lancé des initiatives de renforcement des capacités par pays, notamment des programmes de formation à l’échelon national pour l’amélioration de la santé scolaire en Afrique et des campagnes de prévention contre le sida.
Bernard KOUCHNER, Ancien Ministre de la Santé, France
Médecin gastro-entérologue, Bernard Kouchner part au Nigeria en mai 1967, peu après la fin de ses études. Il y assure la permanence de la Croix-Rouge et du Secours Médical Français lors de la guerre du Biafra. L’armée nigériane massacre les populations, y compris les blessés. Témoins malgré eux, les médecins sont priés de ne transmettre aucune information. Devant de telles atrocités, le silence est insoutenable. Bernard Kouchner entre alors dans la vie médiatique et les affaires publiques. Créateur de Médecins Sans Frontières en 1971, il quitte l’association en 1979 pour cause de désaccords ; Médecins du Monde voit le jour l’année suivante. De 1988 à 1992, il est Secrétaire d’État à la Santé, puis il devient Ministre de la Santé, l’année suivante. Elu sur la liste européenne de Michel Rocard en 1995, le “French doctor” reste en politique. A partir de 1998, entre politique et missions humanitaires, Bernard Kouchner est nommé Haut Commissaire chargé de l’administration civile par l’ONU, il part au Kosovo de 1999 à 2001. A son retour, il se relance en politique au sein du Parti Socialiste.
Koïchiro MATSUURA, Directeur Général de l’UNESCO
Né en 1937, les premières années de Koïchiro Matsuura ont été marquées par la guerre et ses conséquences : il a été élevé dans le district de Yamaguchi, à deux heures de route d’Hiroshima. Après avoir étudié le droit à l’Université de Tokyo et suivi des études de sciences économiques au collège de Haverford aux Etats-Unis, Koïchiro Matsuura s’engage dans une longue carrière diplomatique. Il occupe de nombreux postes diplomatiques prestigieux, à Washington DC et à Honk-Kong, avant de devenir Directeur Général du Bureau des Affaires Economiques, puis du Bureau des Affaires Nord Américaines du Ministère des Affaires Etrangères Japonais. Ministre Adjoint aux Affaires Etrangères et représentant le Japon au groupe des Sherpas au Sommet du G-7, entre 1992 et 1994, il est nommé Ambassadeur plénipotentiaire du Japon en France de 1994 à 1999. Koïchiro Matsuura débute sa collaboration avec l’UNESCO en tant que Directeur du Comité du Patrimoine Mondial. En novembre 1999, il est élu huitième Directeur Général de l’UNESCO, première personne d’origine asiatique à obtenir ce poste. Il s’est efforcé depuis à revitaliser les programmes de l’organisation dans les domaines de l’éducation, de la culture, des sciences naturelles, des sciences humaines et sociales, de l’information et de la communication. Koïchiro Matsuura a également publié de nombreux travaux sur les thèmes de la coopération et du développement économiques ainsi que sur des sujets relatifs aux relations bilatérales et aux affaires diplomatiques.
Jacqueline MCGLADE, Directrice exécutive de l’Agence Européenne pour l’Environnement
Jacqueline McGLADE a été nommée Directrice Exécutive de l'Agence Européenne pour l’Environnement à Copenhague en 2003 ; elle est en congé de son poste de professeur d’informatique de l’environnement au “Department of Mathematics” de “University College” à Londres. Jusqu’en 2003, elle était membre du Conseil de la “Environment Agency of England and Wales” en tant que responsable pour la navigation et la science de la “Thames Region”. Auparavant, elle avait été directrice du centre NERC (Coastal and Marine Sciences) et a enseigné la Biologie à Warwick. Elle a dirigé le département d’Ecologie Théorique au “Forschungszentrum Juelich” et a été Conseiller Scientifique Principal du gouvernement fédéral du Canada. Ses recherches ont porté sur la dynamique spatiale et non linéaire des écosystèmes, tout particulièrement en ce qui concerne les ressources marines, le changement climatique et la mise au point de scénarios. En plus de ses activités académiques, elle a deux filles, dirige une société pour la mise au point de logiciels et est auteur et présentatrice d’une série de programmes pour la radio et la télévision.
Loïc MONJOUR, Président de l’EAST (Eau, Agriculture et Santé en milieu Tropical)
  • Docteur en médecine ( MD )
  • Docteur ès sciences ( Ph D )
  • Professeur en médecine tropicale et santé publique.
  • Président de l'Organisation de Solidarité Internationale EAST
  • Vice - Président de la commission Santé à l'Académie de l'Eau
Freddy KARUP PEDERSEN, Président de la Croix Rouge Danoise,
  • Formation : diplôme de docteur en médecine (Université de Copenhague)
  • Spécialité:pédiatrie 1982 (Conseil national de la santé, Danemark)
  • Thèse de doctorat : vaccination contre le pneumocoque, Université de Copenhague 1985)
  • Chef de la Clinique Universitaire de Pédiatrie – 1987
  • Président de la Croix-Rouge Danoise – 1997
  • Président de la Commission Santé de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge
  • et du Croissant-Rouge – 2001
  • Membre de la commission permanente, Croix-Rouge Internationale – 2003
Renaud PIARROUX, Professeur de Parasitologie et de Mycologie, Université de Franche-Comté
Après avoir décroché son baccalauréat, il peaufine sa formation durant 18 ans. Médecin, pédiatre, spécialiste de la médecine tropicale et des maladies contagieuses, docteur en microbiologie, il fait également partie d’un groupe de recherche sur la santé publique. Il peut se targuer d’une forte expérience de terrain acquise au cours de vingt missions humanitaires à l’étranger.
Henri PROGLIO, Président-Directeur Général de Veolia Environnement
Diplômé de l’École des Hautes Études Commerciales (HEC), Henri PROGLIO a rejoint la Compagnie Générale des Eaux en 1972. Il est nommé Président-Directeur Général de CGEA en 1990, puis vice-président de Vivendi Universal et Président-Directeur Général de Vivendi Water en 1999 avant de devenir Président du directoire de Veolia Environnement en 2000 puis Président-Directeur Général en 2003. Henri Proglio est également administrateur et membre du conseil de Surveillance des plus importantes filiales du groupe en France et à l’étranger, et de sociétés extérieures telles que : Elior, Casino, Thales, CNES... Actuellement Président du Comité France-Chine (2004/2005), Henri Proglio fait également partie, en France, du Comité National du Développement Durable (CNDD).
Mamphela RAMPHELE, Directrice Générale, Banque Mondiale (jusqu’à fin 2004)
Mamphela RAMPHELE est l’un des quatre directeur généraux de la Banque Mondiale. Elle est responsable du positionnement stratégique et du fonctionnement de l’Institut de la Banque Mondiale (WBI) ainsi que de la vice-présidence des Affaires Extérieures (EXT). Le WBI est chargé des activités de la Banque pour le renforcement des connaissances et capacités. Mme Ramphele s’occupe principalement des questions de connaissance et de développement socio-économique, tout particulièrement pour l’articulation et la mise en oeuvre du programme “Passerelle du Développement”. Enfin, elle dirige la formulation des politiques de santé et d’éducation de la Banque ; elle est responsable de l’intégration, du suivi et de l’évaluation en ce qui concerne les Objectifs de Développement du Millénaire (MDG). Depuis peu, elle est chargée de la formulation de la politique de la Banque concernant la dimension sociale de la mondialisation, y compris celle des droits de l’homme. Médecin, née en Afrique du Sud, Mamphela Ramphele a été Recteur de l’Université de Cape Town. Elle est également titulaire d’un Doctorat d’anthropologie sociale, d’un diplôme de Bcom en Administration et de diplômes en Santé Tropicale, Hygiène et Santé Publique. Elle est l’auteur de quantités d’ouvrages et d’articles sur l’éducation, la santé et le développement social, qui ont été récompensés par de nombreux prix.
Paul REITER, Chef de l’unité de Recherche Insectes et Maladies Infectieuses, Institut Pasteur
Paul REITER est spécialiste en biologie, écologie, et sur le comportement et le contrôle des moustiques, ainsi que dans la dynamique de la transmission et l’épidémiologie des maladies qu’ils transmettent. Il est entré à l’Institut Pasteur en 2003 après avoir été chercheur aux US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pendant vingt-deux ans. Il participe activement au débat international sur le changement climatique.
Darren SAYWELL, Directeur de Programme du Water Supply and Sanitation Collaborative Council
Le Dr. Darren Saywell était encore récemment Directeur de Programme auprès du Conseil de concertation pour l'approvisionnement en eau potable et l'assainissement (WSSCC), une organisation internationale siégeant à Genève, dont la mission est de favoriser rapidement l’accès de tous à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène. Spécialiste de l’assainissement urbain, il a dix ans d’expérience dans la recherche, la formation et le conseil dans le domaine de l’adduction d’eau et de l’assainissement, principalement en Afrique et dans le sud de l’Asie.
Amartya SEN, Prix Nobel d’Economie, Lamont University Professor, Harvard University
Amartya SEN est “Lamont University Professor” dans le domaine de l’économie politique, et professeur d'économie et de philosophie à Harvard (USA). Il était, jusqu'en janvier 2004, Directeur du Trinity College à Cambridge (UK). Les recherches d’Amartya SEN couvrent des disciplines variées comme l’économie ou la philosophie et, plus précisément, l’étude de la théorie du choix social et l’approche économique du bien-être, pour lesquels il a reçu le Prix Nobel d’Economie en 1998. Il a également étudié l’économie du développement, la théorie de l'évaluation et la philosophie politique. Amartya SEN a présidé la Société d’Econométrie, la Indian Economic Association, l'American Economic Association et l’International Economic Association. Amartya Sen est lauréat de plusieurs prix nationaux et internationaux comme le Bharat Ratna (plus haute récompense honorifique délivrée par le président Indien), le Brazilian Ordem do Merito Cientifico (Grã-Cruz), la médaille de la Présidence de la République Italienne, la médaille Eisenhower et l’Honorary Companion of Honour (UK). Quelques ouvrages : Collective Choice and Social Welfare (1970), Poverty and Famines. An Essay on Entitlement and Deprivation (1981), Inequality Reexamined (1992), Resources, values and development (1997) Development as freedom (2000), Rationality and freedom (2002).
Benoît SILVE, Directeur Général de Bioforce
Ingénieur de l'Ecole Navale, diplômé de l'US Naval War College, titulaire d'un Master of Art (in International Relations - Université de Salve Régina, RI-USA) . Après un parcours de pilote de chasse dans l'aéronavale, de commandant de frégate et la conduite de nombreux projets internationaux au sein de la Marine Nationale dont il est Capitaine de Vaisseau (à présent en réserve), il rejoint en 2003 l'institut “Bioforce développement” dont il assure la direction générale. Il contribue également aux enseignements notamment dans le domaine du management, de la gestion de projet et de l'évaluation. Tout au long de son parcours, il a recherché les responsabilités en prise avec les éléments naturels ; à titre personnel il en fait une constante de vie et trouve notamment en haute montagne une harmonie personnelle entre l'homme et son environnement.
Philippe KOURILSKY, Directeur Général de l’Institut Pasteur, Professeur au Collège de France
Spécialiste en biologie moléculaire issu de l’Ecole Polytechnique, Philippe Kourilsky est Directeur de recherches au CNRS depuis 1983. Il est aussi Directeur Général de l'lnstitut Pasteur et Chef d'une unité de recherche à l'lnstitut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM). Philippe Kourilsky a de plus été Directeur des recherches scientifiques de Pasteur-Merieux et Connaught (1992- 1995). Il est actuellement Professeur au Collège de France et Membre de l'Académie des Sciences et de l'Academiae Europae. II est l'auteur de plusieurs ouvrages, Les Artisans de l'hérédité (1990), La science en partage (1998), Du bon usage du principe de précaution (2001), de plus de 300 publications dans des revues internationales (Nature, Cell...), et d'un dossier de référence sur le Principe de précaution.
 
  • Koichiro Matsuura et Philippe Kourilsky

    (De gauche à droite) : Koichiro MATSUURA, Directeur Général de l’UNESCO et Philippe KOURILSKY, Directeur Général de l’Institut Pasteur

  • Bernard KOUCHNER (FR)

    Bernard KOUCHNER, Ancien Ministre de la Santé

  • Georges CHARPAK

    Georges CHARPAK, Prix Nobel de Physique, SERN

  • Tore GODAL

    Tore GODAL, Secrétaire Exécutif de Global Alliance for Vaccines and Immunization