Session 1 : Lutte contre la pauvreté et changement climatique

 
 27 juin 2011
 Maison de la Chimie - Paris
 Pauvreté et environnement

La Conférence de Rio de 1992 a marqué un moment clef dans la conciliation des objectifs de développement et de préservation de l’environnement, en jetant les bases du cadre multilatéral dans lequel les discussions internationales allaient désormais s’organiser. La décennie qui l’a suivie a, à cet égard, été marquée par deux évolutions majeures :

• dans le domaine de l’environnement, une intensification de la négociation internationale sur le changement climatique ;
• dans le domaine de l’aide au développement, une focalisation autour de l’objectif de la lutte contre la pauvreté.
 

 

La volonté de réduire les émissions de GES a conduit à mettre en priorité l’accent sur les pays émergents et le secteur de l’énergie ; en matière d’aide au développement, la priorité a porté sur les pays les moins avancés, les grandes pandémies et les services de base. 

► Séance plénière : Lutte contre la pauvreté et changement climatique
 

David BRESCH, Directeur, Durabilité et gestion des risques politiques, Swiss Re
David Bresch
David Bresch dirige l’unité Durabilité & Gestion des Risques Politiques chez Swiss Re depuis 2008. Il a occupé précédemment les postes de responsable des relations avec les universités et de recherche sur les risques. Il a également dirigé le groupe des périls atmosphériques et a été modélisateur en chef pour l'évaluation des risques de catastrophes naturelles. Il est membre des équipes de négociation pour de nombreuses opérations novatrices de transfert des risques, comme les obligations catastrophes et les solutions d’indice météorologique. David Bresch a été membre de la délégation officielle suisse à la COP15 de la CCNUCC (2009) à Copenhague et à la COP16 (2010) à Cancun. David Bresch est titulaire d'un doctorat en physique de l'Institut de Technologie Fédéral de Zurich (ETH).
Sylvie LEMMET, Directrice, DTIE, PNUE
Sylvie LEMMET
Sylvie Lemmet a été nommée, en janvier 2007, Directrice de la Division Technologie, Industrie et Economie (DTIE) du programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) basée à Paris. Mme Lemmet est diplômée de l’Ecole Nationale d'Administration et titulaire d'une maîtrise en administration publique de l'Université de Harvard ainsi que d'une maîtrise en administration des affaires de l'École des Hautes Études Commerciales. Elle apporte au PNUE une richesse d'expertise technique et de gestion, due à sa grande expérience dans le secteur privé et les ONG, dont Médecins Sans Frontières. Elle a plus de dix ans d'expertise dans le domaine de l'environnement, grâce à la mise en oeuvre de grands projets de développement durable à la Banque mondiale et à l'évaluation des politiques environnementales en tant qu’auditrice de la Cour des comptes française. Durant son mandat, elle a participé à l’audit de l'ONU. Mme Lemmet est de nationalité française.
Hui XU, Directeur général, International Poverty Reduction Center in China
Hui XU
M. Hui Xu est actuellement le directeur général du Centre international pour la réduction de la pauvreté en Chine (IPRCC). Depuis 1993, il fait partie, au sein du conseil d’Etat, du comité directeur pour la réduction de la pauvreté et le développement (LGOP). Il a également été directeur général adjoint du Centre de gestion des projets du capital étranger du LGOP, ainsi que directeur général du service des prévisions et financements. Il a occupé différents postes pour lesquels ils étaient notamment chargé des plans de développement et de lutte contre la pauvreté, de définir et d’ajuster la ligne de pauvreté de la Chine, de distribuer des fonds destinés aux personnes pauvres et d’évaluer les impacts sur la pauvreté.
Laurence TUBIANA, Fondatrice, Institut du développement durable et des relations Internationales (Iddri)
Laurence TUBIANA
Laurence Tubiana est fondatrice de l’Institut du développement durable et des relations Internationales (Iddri) à Paris. Elle est également directrice de la chaire Développement durable de Sciences Po. En mai 2009, elle s’est vu confier la mise en place de la nouvelle Direction des biens publics mondiaux du Ministère des affaires étrangères et européennes. Elle suit et participe aux négociations internationales sur le changement climatique (elle était chef adjoint de la délégation française à Copenhague en décembre 2009 et conseiller du Président du groupe de négociation sur le changement climatique). De 1997 à 2002, Laurence Tubiana a été chargée de mission sur les questions d'environnement mondial et conseillère pour l'environnement auprès du Premier ministre Lionel Jospin. Elle a été également membre du Conseil d’analyse économique, directrice de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique et professeur associée à l’Ecole nationale supérieure agronomique à Montpellier.
 


► Session thématique 1.1 : Anticipation et adaptation au changement climatique

Rui BRITO, Professeur assistant, Université Eduardo Mondlane, Mozambique
Rui Brito
Rui Brito est Professeur assistant au département d’Agronomie et d’Ingénierie forestière à l’Université Eduardo Mondlane (UEM) à Maputo (Mozambique). Il enseigne l’hydraulique, l’hydrologie, l’irrigation et le drainage et les projets d’irrigation. Il a soutenu son doctorat de philosophie à l’Université du Colorado (Etats-Unis). Il a obtenu un Master en sciences avec une spécialité en sciences du sol et en gestion de l’eau à l’Université Wageningen (Pays-Bas). Rui Brito a plus de vingt-cinq d’expérience dans le domaine de l’eau en agriculture : il a été enseignant, chercheur et consultant pour l’UEM, associant expérience académique et de terrain en faisant la promotion du développement durable au Mozambique et en Afrique. M. Brito a travaillé avec des organisations aussi bien locales que nationales et internationales dans le domaine de l’expertise technique pour le développement intégré des ressources en eau, la préservation des sols et de l’eau, l’élaboration de systèmes de drainage et d’irrigation, des techniques de maîtrise de l’eau, le changement climatique, l’évaluation de l’impact environnemental. En tant que doyen du département d’Agronomie et d’Ingénierie forestière, il a lancé le premier cours post 3e cycle à l’UEM (Master en Développement rural).
Lisa SCHIPPER, Chercheur, Stockholm Environment Institute
Lisa SCHIPPER
Lisa Schipper est chercheur à l'institut d'Environnement de Stockholm (IES), avec plus de dix ans d'expérience professionnelle dans le développement et l'adaptation au changement climatique dans de nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Ses recherches portent sur les aspects socioculturels de la vulnérabilité aux changements climatiques et des catastrophes naturelles, sur la relation entre l'adaptation et le développement durable, sur les liens entre l'adaptation et la réduction des risques de catastrophe, et également sur la gestion de l'eau et l'adaptation au changement climatique. L. Schipper est titulaire d'un doctorat en études du développement de l'Université d'East Anglia (2004). Elle est l'auteur principal de l'actuel Rapport spécial du GIEC sur la gestion des risques d'événements extrêmes et des catastrophes pour faire progresser l’adaptation au changement climatique (à paraître en 2011). Elle est également auteur principal du Groupe de travail II du 5e rapport d'évaluation du GIEC (prévu en 2014).
Youba SOKONA, Coordinateur, Centre africain de politique climatique
Youba SOKONA
M. Sokona est le coordinateur du Centre africain de politique climatique (CAPC), basé à la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique. La CAPC fait partie intégrante du programme Climat pour le développement en Afrique (ClimDev Afrique), une initiative conjointe de la Commission de l'Union africaine, la Banque africaine de développement et de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique. Il est également co-président du Groupe de travail III du GIEC. M. Sokona a été le Secrétaire exécutif de l'Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) de juin 2004 à mai 2010. De nationalité malienne, il possède une vaste expérience dans l'élaboration des politiques de développement en Afrique et met l'accent sur le lien entre l'énergie, l'environnement et le développement durable. Avant de rejoindre l'OSS, il a travaillé pour la commission « Environnement et Développement du Tiers Monde », basée à Dakar, au Sénégal et a été professeur à l'Ecole Nationale d'Ingénieur de Bamako au Mali. Tout au long de sa carrière, M. Sokona a occupé diverses fonctions de conseiller au sein de gouvernements africains. Il a publié plusieurs livres et articles sur les questions de l'énergie, l'environnement et le développement principalement centrés sur l'Afrique.



► Session thématique 1.2 : Pauvreté rurale, dégradation des sols et changement climatique

Marc DUFUMIER, Professeur, agriculture comparée et développement agricole, Agro ParisTech
Marc DUFUMIER
Marc Dufumier est Professeur d’agriculture comparée et développement agricole à AgroParisTech. Il est également membre du conseil stratégique de l’agriculture et de l’agro-industrie durables (CSAAD) du Ministère de l’agriculture et de la pêche (MAP) et membre du Comité de veille écologique de la Fondation Nicolas Hulot. Ses domaines de recherches portent notamment sur les politiques et programmes de développement agricole durable dans les pays en développement, les réformes agraires, ainsi que sur la sécurité alimentaire. Il a effectué de nombreuses missions dans des PED (Mexique, Haïti, Costa Rica, Brésil, Algérie, Niger, Burkina Faso, Laos, Vietnam…). Marc Dufumier a également publié plusieurs ouvrages et articles sur l’agriculture des pays en développement.
Amir KASSAM, Conseiller en chef pour l’intensification durable auprès de la FAO
Amir KASSAM
Professeur invité à l’Ecole d’Agriculture, de Politique et de Développement à l’Université de Reading (Grande-Bretagne) et conseiller en chef pour l’intensification durable auprès de la FAO, Amir Kassam a été fait Officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 2005 pour ses services rendus dans le domaine de l’agriculture tropicale et le développement rural. M. Kassam est également membre de la Société de Biologie britannique, rédacteur associé du Journal of Irrigation Science, organisateur de la Land Husbandry Group of the Tropical Agriculture Association (TAA-UK) dont il a été le Président ainsi que le modérateur pour la plateforme mondiale pour l’agriculture de conservation et les pratiques communes (CA-CoP) sous l’égide de la FAO. M. Kassam a également été Président de la Fondation Aga Khan et de la Fondation FOCUS Europe pour l’aide humanitaire. Il a, par ailleurs, été le Directeur général adjoint de l’Association de développement du Riz en Afrique de l’Ouest (WARDA) et Secrétaire
exécutif intérimaire du conseil scientifique de Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (CGIAR).
M. RAKOTONDRAMANANA, Directeur exécutif, Groupement Semis Direct Madagascar (GSDM)
M. RAKOTONDRAMANANA
M. Rakotondramanana est agronomiste. Il a plus de 30 ans d’expériences dans le domaine de la recherche et du développement, dont 15 ans dans le domaine de l’agriculture de conservation (recherches, extention, capitalisation). Il est, depuis 2004, directeur exécutif du Groupement Semis Direct Madagascar (GSDM), une organisation non gouvernementale pour l’agriculture de conservation à Madagascar. Il est le point focal pour la task force sur l’agriculture de conservation nationale à Madagascar, dans la région de la SADC et de l’océan indien. Il a également dirigé le FIF AMANOR, une organisation publique chargée des recherches sur les céréales, les récoltes de tubercules et la production du lait.
Jean-François RICHARD, Ingénieur agronome
Jean-François RICHARD
Jean-François Richard est ingénieur agronome. Depuis ses débuts en 1968, il a consacré sa vie professionnelle à l’agriculture tropicale, en commençant par des activités de recherche appliquées au développement sur le terrain en Afrique dans le cadre de l’Institut de Recherches Agronomiques Tropicales et des Cultures Vivrières (IRAT) qui est devenu l’une des composantes du Centre International de Recherches Agronomiques pour le Développement (CIRAD). Il a ensuite rejoint la Société d’Aide Technique et de Coopération, « société d’intervention » et bureau d’études et est entré à la Caisse Centrale de Coopération (devenue Agence Française de Développement) en 1985. Il a durant toutes ces années travaillé sur des projets agricoles et de développement rural à différentes échelles locales, régionales et nationales dans une cinquantaine de pays en développement. Depuis une vingtaine d’années il a contribué à intégrer l’agriculture de conservation dans les projets de l’AFD. Il est actuellement retraité de l’AFD depuis fin mars 2011.



► Session thématique 1.3 : Pauvreté et énergies sobres en carbone

Christian DE GROMARD, Chef de projet Energie, Agence Française de Développement
Christian de Gromard
Ingénieur électricien de formation, après une première expérience industrielle dans l’appareillage électrique, Christian de Gromard a commencé à travailler sur les énergies renouvelables à l’Indian Institute of Science à Bangalore en 1980. Il rejoint en 1982 le Département international de l’Agence Française de Maîtrise de l’Energie (AFME), comme responsable Afrique/Maghreb. Entré à l’Agence Française de Développement (AFD), il a été chargé des projets « Climat » au Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) à son lancement en 1995. A partir de 2002, au sein du département Infrastructures de l’AFD, il est en charge de projets dans les secteurs de l’électricité et de la maîtrise de l’énergie dans différentes géographies (Chine, Inde, Thaïlande, Maghreb, Afrique de l’Ouest, Afrique du Sud…). Référent « Energie » à la Division « Equipement et Environnement », il participe activement à la définition et à l’application de la stratégie Energie-Climat de l’AFD.
Harish HANDE, Directeur général, Selco India
Harish HANDE
Harish Hande est le co-fondateur de SELCO INDIA, une entreprise de portée sociale visant à lutter contre la pauvreté en faisant la promotion de technologies durables dans les régions rurales d’Inde. SELCO repose sur un réseau de 28 agences dans les états du Karnataka et du Gujurat, outre son agence centrale de Bangalore. Depuis 1995, SELCO INDIA a installé des systèmes de lampes solaires dans plus de 125 000 foyers ruraux de ces deux Etats. En 2007, M. Hande a été nommé Entrepreneur social de l’année par la Fondation Schwab pour l’entreprenariat social et la Fondation Nand & Jeet Khemba. En 2009, SELCO INDIA a reçu le prix Ashden pour sa contribution exceptionnelle, remis par M. Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis. M. Hande est docteur en Ingénierie de l’Énergie de l’Université Lowell (Massachusetts).
Oumarou AMADOU, Coordinateur, Gesforcom
Oumarou Amadou
De nationalité nigérienne, M. Oumarou Amadou est ingénieur des Eaux et Forêts et coordonne actuellement le Projet de Gestion Forestière Communale et Communautaire financé par l’Union européenne mis en oeuvre au Niger par le CIRAD et ses partenaires INRAN et ABC Écologie. Ce projet poursuit le développement de la Stratégie Énergie Domestique, axe de la politique forestière du Niger pour l’approvisionnement durable en bois de feu des populations urbaines notamment de Niamey et la lutte contre la pauvreté des populations rurales. Ses diverses fonctions dans l’administration de l’environnement lui donnent une expérience unique pour la gestion durable des forêts dans le contexte d’une demande difficilement compressible.
 
Abdessamad SADDOUQ, Directeur Participations et Partenariats, Office National de l’Electricité, Maroc
Abdessamad SADDOUQ
M. Abdessamad Saddouq est actuellement Directeur Participations et Partenariats à l’Office National de l’Electricité du Maroc – ONE. Il a participé au programme d’électrification rurale globale au Maroc – le PERG – depuis 2002 en tant que responsable Réalisations puis en tant que directeur. Il a conduit, à ce titre, la post-évaluation du programme et lancé un nouveau projet, le Plan de Valorisation de l’Electrification Rurale – Plan VER – avec comme objectif la promotion des usages productifs dans le milieu rural et la rentabilisation des actifs développés dans le cadre du PERG. Il dirige les projets de concessions d’électrification rurale que l’ONE a remportés au Sénégal, dans les Régions de St-Louis et de Louga. Il est ingénieur Energéticien et titulaire d’un MBA en gestion d’Entreprise.