Session sectorielle 3 : Climat 2050


 Du 24 au 26 octobre 2007
 Palais des Congrés de Montréal - Canada
  Changement climatique


►Session sectorielle 3 

A. ÉNERGIE NUCLÉAIRE

Les changements climatiques ont provoqué un regain d’intérêt pour l’énergie nucléaire reconnue comme une source d’électricité qui ne génère aucune émission de CO2. Si certains pays ont prévu d’augmenter de façon notable leur capacité de production nucléaire, d’autres y restent fortement opposés. L’apport de l’énergie nucléaire à la satisfaction de nos besoins énergétiques futurs et à la lutte contre les changements climatiques dépendra de facteurs importants comme les coûts, la sécurité, la gestion des déchets radioactifs et le risque de prolifération nucléaire.

Alain BUCAILLE, Conseiller auprès de la présidente, et directeur de la Recherche et de l'Innovation, AREVA, France
    
Thomas B. COCHRAN, Directeur, Programme Nucléaire, Natural Resources Defense Council, États-Unis
   
Elizabeth DOWDESWELL, Conseillère spéciale du conseil d’administration, Société de Gestion des Déchets nucléaires (NWMO), Canada
   
Ernest J. MONIZ, Massachusetts Institute of Technology, États-Unis
   


B. AMÉNAGEMENT URBAIN ET TRANSPORTS
Dans un contexte d'urbanisation rapide, une planification intégrée et des stratégies novatrices de « croissance intelligente » peuvent permettre d’atténuer la congestion routière, réduire la pollution de l'air et de l'eau et rendre les villes plus vivables et durables. Par ailleurs, de telles initiatives à l'échelle locale peuvent contribuer significativement à la lutte mondiale contre les changements climatiques.
Don CHEN, Smart Growth America
    
Johanne GÉLINAS, Associée, Risques d’entreprise, Samson Bélair/Deloitte & Touche, Canada
    
Paul LEWIS, Observatoire SITQ, Université de Montréal
  
Sanjivi SUNDAR, Distinguished Fellow, TERI Université, Inde
     
Steve WINKLEMAN, Manager, Transportation Program, Center for Clean Air Policy, États- Unis
    


C. ADAPTATION
Alors que les premiers effets des changements climatiques se font déjà sentir, l'adaptation est désormais un impératif urgent pour toutes les nations. On prévoit des sécheresses, des inondations, des températures extrêmes et d'autres incidences sévères sur le climat des pays les moins responsables devant les changements climatiques et les moins en mesure d'y faire face. Une solution équitable face aux changements climatiques doit prévoir un soutien international plus important en vue d’appuyer l'adaptation des pays pauvres et vulnérables.
Gary GUZY, Senior Vice-President, Marsh USA Inc., USA
   
Don LEMMEN, Chef de la Direction des impacts et de l’adaptation liés au changement climatique, Ressources naturelles Canada
   
Kenrick LESLIE, Directeur, Caribbean Community Climate Change Center, Belize
    
André MUSY, Ouranos, Canada
    
Youba SOKONA, Secrétaire exécutif, Observatoire du Sahara et du Sahel, Tunisie